#UNFRIENDED – critique

#UNFRIENDED – critique

DES CINEASTES PENSENT ce que sont les langages médiatiques, c’est-à-dire les formes, structures, codes… que produisent les échanges médiatisés. Une économie audiovisuelle multimedia s’est développée par les technologies conversationnelles, qui mélange texte / image / son. Cette économie est possiblement augmentée par l’un ou l’autre médium qu’elle utilise, toujours multiple, virtuellement toujours interférée avec les autres médias, potentiellement porteuse de sens pluriels, et qui se révèle par le dysfonctionnement (bruit, glitch…) du medium lui-même – medium toujours message premier et vecteur de transformations du message véhiculé.

Des films multi-media. Chaque medium est pouvoir de transmission ; chaque medium contient le fantôme des autres médias qui agit en dedans. C’est ce que montre Unfriended.

 

Read More

La maison des 1000 morts

La maison des 1000 morts

House of 1000 Corpses
de Rob Zombie – 2002
analyse filmique

 

Film train-fantôme, à l’univers visuel et narratif forain, à l’esthétique issue du cirque et de l’iconographie vidéo : image criarde et saturée, montage vif et découpé, effets de surgissement, de bruitages, séquences musicales récurrentes… burlesque gore, trash frénétique, la réalisation foisonnante et le montage essoufflé ont l’air d’un patchwork foutraque non maitrisé. Le film parait de prime abord comme un immense clip trashouille et kitschesque – ce qu’il est certainement. Et pourtant, Rob Zombie concrétise une nouvelle espèce de cinéma « musical ».

Read More

[meta]optique

[meta]optique

« On a fondé un système entier de métaphysique sur la géométrie et la mécanique, en y cherchant des modèles de compréhension, mais il ne semble pas que l’on ait jusqu’à présent tiré tout le parti que l’on peut de l’optique. »

Jacques Lacan

Read More

Ecran protéen

Ecran protéen

« Toutes les formes qu’il contient et embrasse, ou plutôt toutes celles qu’il est toujours et éternellement, il semble les devenir tour à tour à cause de l’attention partielle de ceux qui le contemplent.  »

Proclus de Lycie, Commentaire sur la République de Platon, VI, 113, à propos de Protée

Read More

Impensé radical & féerie nouvelle

« La musique, aujourd’hui, connaît trois dimensions: une horizontale, une verticale, et un mouvement de croissance et de décroissance. Je pourrais en ajouter une quatrième, la projection sonore (cette impression que le son nous quitte avec l’idée qu’il ne reviendra pas, une impression qui ressemble à ce qui émerge des rayons lumineux émis par un puissant projecteur): un sentiment de projection, de voyage dans l’espace, pour l’oreille comme pour l’œil. »

Edgar Varèse, 1936

 

Read More